Quelques méthodes de dressage
Le leurre. Avec une friandise, vous guidez le chien pour obtenir le comportement souhaité. Par exemple vous levez la friandise au-dessus de la truffe et vers les oreilles du chien pour l’inciter à s’asseoir dans un mouvement qui lui est naturel.

Le clicker. Après avoir enseigné la signification du click au chien, vous allez le guider en cliquant / récompensant chaque étape vers le comportement désiré. Par exemple pour enseigner au chien à aller sur son coussin, vous allez cliquer/récompenser quatre fois : lorsqu’il regarde son couchage, se dirige vers le couchage, touche le couchage, et enfin met ses 4 pattes sur le couchage.

La capture. Vous récompensez le chien lorsqu’il adopte spontanément le comportement désiré. Par exemple lorsque le chien se couche spontanément, dites-lui « couché » et donnez-lui une friandise. Au bout de quelques exercices, il aura compris que se coucher sur ordre sera récompensé.

L’imitation. Cette méthode est basée sur l’apprentissage social. Un protocole bien précis permetd’apprendre au chien à imiter les actions de l’humain. Par exemple ramasser un objet, porter un sachet…

Pendant l’apprentissage (le dressage), le mot que vous choisirez d’associer au comportement devra être prononcé au moment où le chien propose ce comportement et non avant, puisque le chien ne le connait pas encore. Une fois que le chien aura bien compris l’exercice, vous prononcerez le mot choisi (assis, couché, au panier…) pour lui donner l’ordre.

Quelques astuces de dressage
Les récompenses doivent être adaptées au chien et très motivantes. Pour enseigner un nouvel exercice au chien, choisissez des croquettes, friandises industrielles, de la nourriture fraiche, toutes peu caloriques ou un jouet qu’il adore, selon ses préférences.

Quelle que soit la méthode de dressage choisie, le chien ne doit être ni manipulé, ni contraint physiquement. Sinon, le chien cherche à fuir une situation qui lui est désagréable et n’apprend pas à proposer le comportement spontanément. Le dressage doit être motivant pour le chien pour augmenter sa fiabilité.

Ne dites pas « non » au chien lorsqu’il se trompe. Ce mot n’est souvent utilisé que lorsque le chien fait une bêtise. Soyez indulgent et patient.

N’utilisez pas d’ adopter un chien de dressage contraignants ou douloureux comme les colliers étrangleurs ou électriques.

Travaillez en séances d’apprentissage courtes (pas plus de 15 minutes) et régulières (plusieurs fois par semaine) pour constater une progression.

aboiement chien pas à votre chien des choses qu’il n’est pas encore capable de faire car vous risqueriez de le démotiver. Soyez progressif et patient.

Gestion de l’environnement lors du dressage du chien
Pendant vos exercices de dressage, vous pouvez modifier votre environnement pour que votre chien soit moins distrait ou moins susceptible d’adopter des comportements interdits :

Mettez une barrière devant la porte de la chambre si vous souhaitez qu’elle soit interdite.
Placez des cartons ou une chaise sur votre canapé pour que le chien n’y monte pas.
chien qui grogne pour ne pas que le chien y accède.
Ces mesures préventives vous permettront d’être tout à fait concentré sur les exercices à enseigner.